Installer une clôture représente bon nombre d’avantages et très peu d’inconvénients. En effet, c’est l’unique façon de délimiter proprement sa propriété, ou de se créer un coin d’intimité. Egalement gage de sécurité pour son habitation, c’est l’élément extérieur de finition incontournable.

Après avoir déterminé sa fonction principale et la méthode d’installation appropriée au type de sol, vous devrez alors, choisir entre les nombreux matériaux et styles proposés, celui qui répondra au mieux à vos attentes. Clôture souple ou rigide, décorative, élégante ou dissuasive, mais encore en bois, en PVC, en métal ou en pierres… La liste des possibilités est très longues.
Néanmoins, son coût dépendra des matériaux choisis, de l’état de votre terrain, et du type d’entreprise qui effectuera la pose.

Toutefois, il faudra veiller à respecter de nombreuses règles avant son installation.

Bon à savoir : suivant les matériaux utilisés, votre clôture peut vous apporter une certaine plus value.

Ce que dit la loi

Rédigées au niveau local ou national, les règles et la législation sur les clôtures sont nombreuses. Vous devrez en prendre connaissance avant tout projet, afin de respecter les contraintes mais aussi, profiter au mieux de vos droits.
Il conviendra également de vous renseigner auprès de votre Mairie, au service urbanisme, dans le but de savoir s’y il existe des particularités locales à respecter dans votre commune, (hauteur des clôtures, matériaux, couleurs, etc.).

  • Demande de permis et déclaration

Les services de l’urbanisme ont simplifié les formalités liées à la construction de clôtures. De ce fait, la demande de permis de construire n’est donc plus nécessaire pour l’installation d’une clôture.

Vous n’aurez pas, non plus, de déclaration à effectuer si votre mur de clôture n’atteint pas 2 mètres.

Par contre, pour toutes les autres types de clôtures, il est à présent demandé une simple déclaration préalable de travaux (article R 421-12 du Code civil). Son délai d’instruction est de un mois environ. En cas de doutes, reportez-vous toujours à votre PLU.

Néanmoins, certaines clôtures ne nécessitent aucune déclaration de travaux. Il s’agit des clôtures situées au sein d’une même unité foncière, des haies vives ou fossés, des clôtures d’activités forestières et agricoles.

Cependant, si votre habitation se trouve près d’un site dit « classé », les règles seront plus contraignantes. Le délai d’instruction de votre déclaration se verra rallongé. En effet, votre Mairie devra alors faire appel à un architecte des Bâtiments de France. Dès lors, ce professionnel disposera d’un mois pour donner son avis, ainsi que ses recommandations pour l’installation de votre clôture. Passé ce délai, l’absence de réponse vaut accord. En cas de désaccord, seule la commune peut saisir le préfet. Sa décision prévaut sur l’architecte des Bâtiment de France.

Par ailleurs, les personnes habitant en lotissement, devront penser à vérifier le cahier des charges de copropriété. Le détail des règles concernant l’installation d’une clôture s’y trouvera.

  • Les distances à respecter

L’endroit où vous souhaitez ériger votre clôture est également soumis à des règles précises.

Pour un mur séparant deux parcelles mitoyennes, vous devrez auparavant obtenir l’accord de votre voisin. Une fois obtenu, vous pourrez construire la clôture à cheval sur les deux parcelles. Par contre, sans son consentement, vous devrez impérativement respecter la délimitation des terrains, et ne pas empiéter sur celui de votre voisin.

  • Quelles sont les limitations de hauteurs

En l’absence de réglementation locale, pour un mur de séparation, il convient de respecter certaines hauteurs.

  • Une hauteur de 2,60 mètres dans les communes de moins de 50 000 habitants.
  • Une hauteur de 3,20 mètres dans les communes de plus de 50 000 habitants,(hauteur complète du mur et chaperon).

Si vous avez fait le choix d’une clôture mitoyenne, avec l’accord de votre voisin, les deux propriétaires se répartissent les frais, ainsi que tous les droits, à parts égales. Chaque voisin garde alors, la possibilité d’agrémenter son côté, avec arbres et arbustes. Toutefois, les végétaux ne dépasseront pas la hauteur du mur.

cloture-rigide-pvc-muret-exterieur

Définir ses besoins

Comment savoir quel type de clôture convient le mieux ? Bon nombre de facteurs viendrons influencer votre décision : prix, style, couleur, durabilité, degré d’intimité recherché, charge d’entretien, mais encore la facilité de pose. Par conséquent, les bons bricoleurs préféreront certainement une construction qu’ils pourront réparer en cas de casse ou d’usure. Ce que certains matériaux ne permettent pas. Tandis que d’autres feront le choix d’installations plus complexes qui devront être confiées à des professionnels.
Pour toutes ces raisons, commencez par définir vos besoins :

  • Voulez-vous simplement délimiter votre terrain et vous protéger des intrusions ? Une clôture grillagée pourrait alors suffire.
  • Souhaitez-vous ajouter de la valeur et du cachet à votre propriété ? Dans ce cas, les clôtures ornementales en fer forgé ou en aluminium devraient être considérées.
  • Vous subissez trop de vis-à-vis, et manquez d’intimité ? Une clôture en bois ou en PVC offrira une bonne solution.

La clôture grillagée

Composée de fils galvanisés revêtus de vinyle, la Clôture grillagée est très pratique et disponible dans différentes couleurs. Les poteaux viendrons solidifier la structure, ils sont en acier émaillé ou en acier galvanisé, puis, ils devront être coulés dans du béton. Ce type de clôture est le plus abordable du marché. Elle s’installe facilement depuis le sol ou sur un muret, sans forcément recourir aux services d’un professionnel.

  • Avantages : coût abordable, sans entretien, durable, pratique, facile à poser.
  • Inconvénient : peu esthétique, ajourée seulement, (toutefois, il est possible d’y ajouter un brise vue ou d’y faire pousser des plantes grimpantes.)
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 5 à 15 € par mètre linéaire

La clôture en bois

Conçue de panneaux de bois, disponibles dans plusieurs tailles. La clôture en bois est indémodable, elle se marie parfaitement dans les jardins traditionnels et modernes, ou même dans les petits espaces créant de ce fait, une ambiance plus intimiste. L’utilisation de poteaux en métal offre une meilleure stabilité à la structure.

  • Avantages : coût abordable pour du bois brut, variété de formes et de teintes, aspect chaleureux, possibilité de construire et de réparer soi-même la clôture.
  • Inconvénient : le bois composite est encore très cher, entretien périodique, même avec du bois traité, prévoir l’application d’un enduit ou d’une teinture protectrice tous les 2 à 5 ans.
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 50 à 300 € par mètre linéaire
cloture-exterieur-panneau-bois-marron

La clôture en PVC

Les modèles en PVC se présentent sous forme de rouleaux ou de panneaux. Des poteaux en métal viendront renforcer la structure. C’est la solution pour les petits budgets. Généralement livré en kit, la clôture en PVC est très résistante et s’intègre dans tous les environnements. En outre, elle offre la possibilité d’y ajouter des plantes grimpantes, des canisses ou même un brise-vue. Il n’est pas nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée, car l’installation est simple et rapide .

  • Avantages : meilleur rapport qualité/prix, sans entretien, durable, résistant
  • Inconvénient : offre très peu d’intimité
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 45 à 100 € par mètre linéaire

La clôture métallique

Les modèles en fer forgé ou en aluminium ont pris la relève des clôtures traditionnelles. Tout comme elles, ces modèles ont fière allure, et exigent très peu d’entretien. Elles sont disponibles dans une multitude de couleurs et de motifs, parfois même personnalisables en vous dirigeant vers un Homme de l’Art. Il est bon de savoir que ce type de clôture trouve parfaitement sa place depuis le sol de même que posé sur un muret de ciment ou de pierre.

  • Avantages : raffinement esthétique, très peu d’entretien, durable, choix de couleurs, apporte une Plus-value à votre Propriété.
  • Inconvénient : coût élevé, modèle le plus souvent ajouré, pose par un Professionnel expert.
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 110 à 200 € par mètre linéaire
cloture-fer-forge-exterieur-moir-muret

La clôture végétale

A la fois utile, élégante et écologique, la clôture végétale se marie à la perfection à tous les styles d’habitation. Le choix de vos sujets dépendra de l’environnement dans lequel ils seront plantés, l’exposition et vos besoins. Si vous souhaitez vous protéger des intrusions, il faudra alors, vous tourner vers des plantes épineuses (pyracantha, aubépines…).Par contre, préférez des espèces comme le thuya, le photinia, ou encore le cyprès, pour une haie plus naturelle. Sélectionnez des sujets de bonne taille. Plus ils seront grands et compacts, plus ils vous protégeront rapidement. A l’inverse, il faudra vous armer de patience pour obtenir le résultat désiré, si vous décidez de prendre de petits gabarits. Dans tous les cas, privilégiez des espèces à feuilles persistantes.

Prenez garde, si vous faites le choix d’une clôture 100% végétalisée, à respecter les distances de plantation en fonction de la taille qu’ils auront à l’age adulte. Tout arbre ou arbuste de moins de 2 mètres, doivent être à 50 cm minimum de la limite de propriété, et, tous les sujets dépassants 2 mètres doivent respecter une distance de plantation de 2 mètres avec la limite de propriété.

  • Avantages : raffinement esthétique, durable, choix des espèces varié, apporte une Plus-value à votre Propriété.
  • Inconvénient : coût élevé en choisissant des grands sujets, nécessite un entretien très régulier, pose par un Professionnel en aménagement paysager.
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 35 à 200 € par mètre linéaire, en fonction du gabarit de vos sujets

La clôture en pierres

Les clôtures en pierres font le charme et l’authenticité des villages de Provence. Elles apportent un certain cachet à votre habitation. Ces clôtures élégantes sont réalisées à partir de pierres naturelles ou reconstituées, Néanmoins, leur hauteur dépasse rarement 1 mètre. Les pierres choisies devront être d’excellente qualité, parfois retaillées afin d’assurer la durabilité de la clôture. La conception d’une telle clôture doit être bien réfléchie et évaluer. Dans de nombreux cas, il faudra prévoir un gros travail de préparation du terrain, est peut-être prévoir des fondations.

  • Avantages : élégance et authenticité, très peu d’entretien, durable, choix des matériaux, apporte une Plus-value à votre Propriété.
  • Inconvénient : coût très élevé, projet de conception lourd, pose par un Professionnel expert.
  • Coût de la fourniture : il faut prévoir un budget de 200 à 500 € par mètre linéaire

Choisir un Professionnel

Après avoir établi votre projet et choisi le style de clôture que vous souhaitez, il faudra évaluer vos capacités et dans certain cas, envisager la pose par un professionnel.

Certes, faire appel à un professionnel impose un investissement supplémentaire. Cet investissement n’est pas à négliger si vous n’avez pas les connaissances nécessaires. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à faire établir différents devis et prenez le temps de comparer les prestations qui y sont incluses.

En faisant appel à une entreprise spécialisée vous pourrez vous épargner la charge administrative. Les délais de construction seront plus court que si vous le faisiez vous-même. Le travail effectué par des Professionnels est un gage de qualité et de durabilité qu’il faut impérativement prendre en compte.

En conséquent, pour la pose de votre clôture vous pouvez faire appel à divers types de structures professionnelles :

  • Les entreprises spécialisées dans la pose de clôtures.
  • Pour la l’installation de clôtures souples grillagée, la pose de panneaux de bois et certaines clôtures en PVC, vous pouvez faire appel aux entreprises d’aménagement paysager.
  • Les entreprises de menuiserie proposent très souvent l’installation de clôtures en bois.
  • Les entreprises de ferronnerie effectuent la pose des clôtures en aluminium ou fer forgé. Ils peuvent également personnaliser vos panneaux.
  • Le montage d’une clôture en pierres est réservé aux entreprises de maçonnerie.
cloture-muret-exterieur-pierre-naturelle

L’entretien de votre clôture

En fonction des matériaux sélectionnés, il est important de bien entretenir votre clôture régulièrement. Contrôlez l’état de sa structure et effectuez les réparations si nécessaires.

Toute clôture en bois devra recevoir un traitement préventif régulier, afin de résister aux intempéries, un vernis, une lasure ou une peinture lui permettra de conserver son bel état.

Une clôture métallique, ou fer forgé, devra être protégé par une couche de peinture anti-rouille. Un décapage préalable est impératif avant une nouvelle application.

La clôture en pierre, peut laisser apparaître des champignons (présence de mousse ou de lichens), il faudra effectivement, appliquer un traitement anti-mousse.

Une clôture de haie végétale, bien que 100% naturelle, vous demandera beaucoup d’entretien tout au long de l’année, traitements, arrosage, taille… Il sera préférable de faire appel à un Paysagiste.

A l’inverse, les clôtures en PVC et grillagées ne demande pas ou très peu d’entretien, néanmoins, vérifiez de temps en temps l’état de la structure. Egalement, pour qu’ils conservent leur couleur et leur brillance, vous pouvez les nettoyer avec une eau tiède savonneuse.

Aides financières

Sous certaines conditions, vous pourrez bénéficier d’aides de l’état, pour l’aménagement extérieur de votre habitation.

En effet, si vous confiez l’installation et l’achat des fournitures à un professionnel agrée, la TVA se verra alors réduite à 10%.

Tous les styles de clôtures sont éligibles, mise à part la clôture végétalisée, elle n’est pas considérée comme travaux de construction et d’amélioration de l’habitat.