Les beaux jours approchent et avec eux renaît en vous le projet, maintes fois reporté, d’aménager une terrasse qui vous permettrait de profiter, pleinement, de votre jardin.

Dans votre tête tout est clair, non seulement ce doit être un espace de farniente, mais aussi, peut-être surtout, une sorte de nouvelle pièce à vivre, une extension de votre maison ou de votre appartement où vous pourrez recevoir vos proches et y organiser des déjeuners et des dîners. Bref, il n’y a plus qu’à s’y mettre.

Avant de vous lancer, il est important de bien définir votre projet et de respecter certaines règles en fonction du type de modèle que vous souhaitez installer. Finalement, allez-vous choisir d’installer une terrasse en kit ? Il en existe de nombreux modèles dans le commerce. Allez-vous préférer la construire de A à Z ?

Dans cet article nous allons vous donner une série de conseils qui vont vous aider à mener à bien la réalisation de votre terrasse en commençant déjà par le choix des matériaux. Pourquoi choisir une terrasse en bois plutôt qu’une terrasse en béton recouvert d’un dallage par exemple ?

Comment préparer votre terrain ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Définition de votre projet : Posez-vous les bonnes questions.

Comme pour tout projet d’aménagement intérieur comme extérieur, il est important de délimiter les contours et le contenu de votre projet. Dans le cas précis de la création d’une terrasse, vous allez devoir déjà tenir compte de la grandeur et de la nature de votre terrain. Votre future terrasse doit s’intégrer harmonieusement à la fois comme prolongement de votre habitation, mais aussi dans votre jardin. Elle ne doit pas manger tout l’espace, c’est une question d’équilibre. Donc, votre première tâche va être de mesurer votre extérieur et de créer sur papier une vue du dessus avec les côtes de la façade arrière de votre habitation et des ouvertures qui y donneront accès, en n’oubliant pas de tenir compte de son exposition.

Ce n’est qu’une fois ce plan réalisé, que vous pourrez décider de l’emprise maximum que vous affecterez à la terrasse, que vous serez à même de faire des choix d’aménagement. Il vous sera possible de décider quelle sera la fonction exacte de votre terrasse, s’il vous sera possible d’y organiser des repas assis ou pas, par exemple, et donc d’y installer un coin cuisine. N’oubliez pas, avant de vous décider, de regarder votre jardin selon les différents angles de vue qu’offrira votre future terrasse.

Le choix du matériau.

Même si le matériau que nous privilégions, comme l’indique le titre, est le bois, il nous est apparu important de vous expliquer pourquoi. En effet, vous pourriez opter pour la réalisation d’une terrasse en « dur », c’est-à-dire en béton avec des dallages en pierre reconstituée ou naturelle. Outre le prix, c’est surtout la mise en œuvre qui pousse bon nombre de particuliers à choisir le bois. Construire une terrasse en « dur » fait appel à des compétences de « pro ». De plus, il existe, aujourd’hui, un choix important de bois qui supportent, parfaitement bien, les aléas climatiques de chaque région française. Même si l’on peut penser que la pierre est plus pérenne, une mauvaise qualité ou fabrication du béton, des joints ou, simplement, de la pierre choisie pour le dallage peut, très vite, tourner au cauchemar.

De plus, en fonction de votre habileté, avec le bois vous pourrez opter pour une terrasse en kit ou décider de réaliser une terrasse unique, la terrasse qui correspondra le plus à celle que vous avez imaginée.

Avant toute chose, il est important de bien préparer le terrain.

Ici aussi, la nature de votre terrain va influer sur le choix de votre terrasse en bois. Si ce dernier est plan, sa préparation ne présentera pas de difficulté. Par contre, s’il présente un sérieux dénivelé cela impliquera des travaux de terrassement plus importants, sans doute l’obligation de prévoir des piliers de soutènement, un garde-corps, la création de marches pour avoir accès au jardin, etc.

Pour mener à bien la réalisation de votre terrasse en bois, il y a 4 erreurs à ne pas commettre.

  • Choisir des matériaux de mauvaise qualité.

Nous vous conseillons de choisir au minimum un bois de classe 4 pour tous les éléments ainsi que des vis, des équerres et des sabots en acier inoxydable ou en acier galvanisé à chaud.

  • Oublier la pente

Il est important de respecter une pente de 5% sur toute la surface sur laquelle reposera la terrasse en bois en partant de la maison, point le plus élevé et donc en descendant vers le jardin. Cela a pour but d’éviter toute infiltration d’eau et tout risque d’humidité dans votre habitation. Même si votre future terrasse va devenir une extension de votre espace de vie, hors de question que ce soit l’inverse qui se produise.

  • Poser des lambourdes directement sur le terrain.

Il est fortement recommandé de fixer les lambourdes sur lesquelles seront vissées les lames sur des plots en polymères spécialement prévus à cet effet. Si vous avez décidé de couler des plots en béton, les lambourdes devront être isolées avec des cales en plastique imputrescible.

  • Trop serrer les lames de la terrasse.

Le bois est un matériau vivant qui travaille dans le sens de la largeur. Il se rétracte ou se dilate en fonction de l’humidité contenue dans l’air. Lors du montage, il est donc important de prévoir des cales de 5 millimètres pour garantir un espace régulier entre les lames et qui permettra l’évacuation de l’eau et évitera tout risque de chevauchement des lames de la terrasse en bois.

Terrasse en bois naturel ou en bois composite ?

C’est surtout une question de budget, de statut et de durée de vie. En effet, le bois naturel est beaucoup moins cher que le bois composite (composé de fibres de bois et de résines plastiques), vous trouverez des tarifs dans le commerce très intéressants. En fonction de votre statut, propriétaire ou locataire, votre choix ira, sans doute, plus facilement vers un matériau plus ou moins onéreux. Si vous désirez construire une terrasse en bois avec une durée de vie longue et un entretien facile, le choix d’un bois de grande qualité est primordial.

Les essences exotiques et le bois composite offrent les meilleures garanties.

  • Bien choisir son bois naturel.

Les lames de bois de qualité médiocre sont souvent plus fines que celles issues d’un bois haut de gamme. Si elles présentent des nœuds ou des aubiers (partie juste sous l’écorce), il s’agit d’un bois de second choix. Les bois résineux sont moins chers, mais nécessitent un traitement spécial pour les rendre imputrescibles. Comme vu plus haut, privilégiez du bois de classe 4 voire 5 si vous habitez dans une région sujette aux embruns marins. Il vous faudra prévoir un entretien annuel pour continuer à profiter de votre terrasse sous son aspect esthétique le meilleur.

Une terrasse en bois exotique comme le teck, le cumaru ou le massaranduba, coûte généralement deux fois plus cher qu’une terrasse en résineux. Sa durée de vie est par contre beaucoup plus longue, environ 20 ans. Leur entretien est, cependant, à prendre très au sérieux tant pour garantir l’esthétique que la longévité de celle-ci. Le coût est à prendre en compte dans l’estimation de votre projet, car les produits sont assez chers.

  • Pourquoi choisir du bois composite ?

Les lames en bois composite résistent parfaitement à l’humidité, elles ne se fendillent pas, ne nécessitent aucune finition, très peu d’entretien et ne créent pas d’échardes. Cette tranquillité, vous l’aurez compris, justifie un budget en fonction.

terrasse-bois-exotique

Mise en œuvre de votre projet de terrasse en bois, étape par étape.

Votre projet est enfin prêt, vous avez dessiné votre terrasse et choisi si celui-ci nécessitait de la construire en achetant chaque élément séparément ou si une terrasse en kit pouvait convenir. Nous allons, maintenant, passer en revue les différentes étapes que vous aurez à mettre en pratique.

  • Préparation du terrain.

Comme nous l’avons déjà abordé, la préparation de la zone sur laquelle viendra prendre place la terrasse est très importante. Sa durée et sa mise en œuvre seront en fonction du type de votre terrain. Si le terrain est plat, une demi-journée sera suffisante.

La première chose à faire va être de délimiter le terrain et de tracer votre terrasse avec des piquets et des cordeaux en suivant votre plan ou celui du fabricant si vous avez opté pour un modèle en kit. Cette étape semble facile à mettre en œuvre, elle doit, cependant être réalisée avec sérieux et vous y verrez plus clair pendant l’étape de la pose.

  • Il va vous falloir mettre à hauteur et égaliser le terrain avec un râteau.

C’est durant cette étape que vous allez devoir prendre en compte l’épaisseur de la structure pour que votre terrasse, une fois réalisée, arrive à fleur de la porte-fenêtre permettant d’y accéder. C’est ce que les professionnels appellent l’épaisseur de fouille, elle est en moyenne de 40 cm, car entre en ligne de compte l’épaisseur des planches de coffrage, des lames de bois, etc.

  • La pose du support de la terrasse.

En fonction de la terrasse en bois que vous avez décidé de construire, vous allez devoir la faire reposer sur des parpaings, des plots ou une dalle en béton. C’est une étape primordiale, car c’est eux qui vont soutenir toute la structure, le mobilier et bien évidemment, les personnes qui en profiteront. La sécurité de votre terrasse en dépend.

  • Un petit conseil en passant.

Pour éviter la prolifération de mauvaise herbe sous votre terrasse, nous vous conseillons de poser un revêtement géotextile sur la terre. Vous en trouverez dans toutes les bonnes jardineries ou dans les magasins de bricolage. Il vous suffira d’en poser une épaisseur de 5 cm sur le sol AVANT l’installation du support.

  • Le montage de votre terrasse en bois.

Votre terrain est maintenant prêt à accueillir votre terrasse et vous allez vous attaquer à la découpe des lames en bois. C’est une étape délicate et qui demande de la précision et de la minutie. Procurez-vous une scie circulaire pour obtenir des découpes nettes. N’hésitez pas à revérifier les dimensions avant de l’utiliser. Si vous avez bien reporté sur votre plan, à l’échelle, de votre terrasse, les cotes exactes, tout devrait bien se passer. Certains disent même que c’est un jeu d’enfant !

Vous allez commencer ensuite à poser les lames sur le support, prévoir une visseuse électrique pour plus de confort. Petit rappel : tous les éléments métalliques, dont les vis, sont à prévoir en acier inoxydable. Ne pas oublier les fameuses cales de 5 millimètres nécessaires pour assembler régulièrement les lames et assurer l’écoulement de l’eau comme vu plus haut. Visser au fur et à mesure est la clé pour une réalisation parfaite de l’ensemble.

Si vous n’avez pas opté pour une version en kit ou un bois composite, vous allez, peut-être, être amené à devoir redresser certaines lames. Cette opération, aussi appelée décintrage, nécessite l’utilisation d’une sangle ou d’un redresseur de lames que vous trouverez à l’achat ou à la location dans le commerce.

  • Création de votre terrasse en bois : Les finitions.

En fonction des spécificités de votre terrasse, vous allez, peut-être, devoir prévoir un garde-corps, des marches pour accéder au jardin ou y inclure un éclairage, etc. Pour les premiers, comme pour les vis, il en existe de très esthétiques et facilement installables en acier inoxydable et qui ne nécessiteront quasiment aucun entretien ou simplement de temps en temps l’utilisation d’un chiffon et d’un produit adapté. Pour les marches, vous procéderez de la même manière que pour la terrasse en préparant le terrain et le support, toujours pour une question de sécurité.

Pour l’éclairage, si vous décidez de l’incruster vous aurez à prévoir l’alimentation avant la pose des lames et vous munir d’une scie à cloche pour une découpe parfaite des trous aux dimensions des spots encastrables.

Chaque projet est unique, la création d’une terrasse en bois ne déroge pas à la règle. Nous espérons que les conseils que nous vous avons donnés tout au long de cet article vous permettront de mener à bien celui-ci. En fait, tout dépend, bien sûr, de vos capacités personnelles de mise en œuvre. Car même si monter une terrasse de ce type ne nécessite pas de compétences ou de capacités exceptionnelles, bien connaître ses limites vous amènera à faire des choix à votre portée, les terrasses en kit ne sont en rien un second choix, elles ont le méritent d’offrir des solutions clés en main et souvent plus faciles à mettre en œuvre.

La suite qui consistera à aménager votre nouveau lieu de vie en y installant une cuisine, un potager aromatique, choisir du mobilier, un store, des jardinières, par exemple, n’aura de limites que celles que vous vous fixerez. C’est une partie du projet très agréable, mais ça, vous le savez déjà !