Quand on essaye de s’imaginer un jardin contemporain, il n’est pas rare que la première image que l’on en ait soit celle de la scène dite du « s » dans « Mon oncle » de Jacques Tati. Pour ceux qui ne connaissent pas, celle-ci relate l’arrivée d’une femme qui vient rendre visite à une amie. Elle sonne au portail gris d’une villa résolument moderne, la maitresse de maison, présente sur la terrasse, rentre dans la maison et met en route un jet d’eau sortant d’une sculpture métallique en forme de poisson et actionne ensuite l’ouverture du portail. On voit alors les deux protagonistes emprunter un chemin pavé de dalles grises qui forme le fameux « s » tout en commençant à se parler, mais sans jamais se regarder. Cette scène, bien que comique, illustre assez bien les fondamentaux de ce que doit être un jardin contemporain, bien évidemment, revisités par l’œil malicieux du réalisateur. Mais tout y est, les matériaux, les lignes horizontales, les topiaires réglées au cordeau, les paillis et gravier, pour ne citer qu’eux.

Vous l’aurez compris, le jardin contemporain est une sorte de quintessence de la modernité, de la contemporanéité et bien souvent une extension du style de l’habitation, même si le contraste avec l’ancien peut aussi très bien fonctionner. Ce type de création convient parfaitement à des espaces de taille moyenne, voire petite. Pour des parcelles plus grandes, il faudra juste réserver une partie de celle-ci au jardin contemporain, l’espace restant servira de fond.

Quelques règles de bases pour créer un jardin contemporain

Le côté apparemment minimaliste du jardin contemporain est très trompeur. Et le projet d’en créer un doit se faire de la même manière que pourrait être entreprise la création d’un jardin à l’anglaise, à la Française ou d’inspiration japonaise.

Vous ne pourrez pas faire l’impasse, ici aussi, sur des fondamentaux comme l’arpentage de votre terrain, le report de ces mesures sur papier, bref la réalisation de celui-ci dans un premier temps sur papier avant d’entamer la mise en pratique.

  • Analyse du terrain et gestion de l’existant

La nature du terrain et sa préparation sont deux facteurs importants. En effet, l’une des caractéristiques principales d’un jardin contemporain est son côté plat, rectiligne, la deuxième c’est qu’il ne comportera que peu de végétaux ce qui implique de devoir vous séparer de la quasi-totalité de l’existant. Ce qui précède ne veut pas dire, toutefois, qu’il va falloir tout jeter. Si la taille de votre terrain le permet, vous aurez sans doute l’occasion d’utiliser une bonne partie de l’existant en arrière-plan.

  • Caractéristiques propres du jardin contemporain

Surtout, ne pas perdre de vue, ici plus que pour d’autres types de jardins, que toute votre attention devra se porter sur les lignes parfaites, l’horizontalité, les courbes, le choix des matériaux, des végétaux, les jeux d’eau, l’éclairage incontournable, la sélection du mobilier. Réussir un jardin contemporain n’est en rien plus difficile que de créer un jardin zen, il y a beaucoup de similitudes. La différence tient juste au fait qu’ici l’effet supplémentaire recherché ne doit pas faire penser au Japon ou à l’Asie, mais plutôt à la démonstration de l’appétence de son propriétaire pour le bon côté de la modernité, pour tout ce qui est graphique, pour l’art moderne et celui de la mise en scène.

Attention, tout ce qui précède ne veut pas dire qu’un jardin contemporain n’est pas un lieu où il fait bon se prélasser ou se retrouver entre amis. La création des différents espaces permettra cette conjugaison parfaite entre l’esthétique affirmée de l’ensemble et la fonction même du jardin comme espace supplémentaire de vie et d’échange.

  • La préparation du terrain

Nous en avons déjà un peu parlé. Cette étape va vous demander d’égaliser la parcelle, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas créer des terrasses ou des marches, l’important sera l’utilisation de matériaux en accord avec le projet, fini les pierres meulières et autres rocailles. Un muret en béton, des dalles en ardoise ou en grès seront plus dans l’esprit du projet.

Il sera ensuite nécessaire de prévoir l’arrivée d’eau et d’électricité pour l’éclairage bien sûr, mais aussi pour le fonctionnement de la fontaine que vous aurez, ici aussi, choisie pour son architecture résolument contemporaine. Un conseil, évitez l’empilage de galets, cela fera plutôt penser à un jardin zen. Vous trouverez de nombreux fabricants qui vous proposeront des fontaines en métal, en pierre, en zinc, même en PVC, avec ou sans cascade, associées, pour certaines, à des sculptures. En plus de sa fonction première, la fontaine dans un jardin contemporain est une œuvre qui s’admire.

Ce qu’il faut retenir, c’est que dans un jardin contemporain, les espaces sont clairement définis, ils peuvent être de différents niveaux avec une alternance de revêtement comme le gravier, la pelouse, les paillis de bois, d’écorces, d’épines de pin ou de plantes vivaces couvrantes. C’est vrai qu’ici des matériaux qui dans d’autres jardins sont considérés, bien souvent, comme des astuces pour dissimuler des éléments ou homogénéiser la composition sont mis en avant comme des éléments à part entière du projet.

Nous allons voir, à présent, les caractéristiques propres du jardin contemporain, ce qui en fait un lieu unique.

Les spécificités d’un jardin contemporain

Ce qui différencie la conception d’un jardin contemporain de celle d’un autre type de jardin c’est que rien n’est à laisser au hasard. Les déplacements, les végétaux, le mobilier, l’éclairage, tout est pensé et organisé.

  • La gestion des déplacements

Les déplacements dans le jardin sont organisés grâce à des matériaux homogènes et de grandes dimensions. Ils doivent accompagner à la fois physiquement et visuellement le visiteur vers un élément remarquable du jardin, la fontaine, un coin détente, la piscine, un végétal singulier, etc. Ils suivent des perspectives directes.

La différence importante avec les autres types de jardins réside dans la volonté affirmée de son propriétaire de ne pas laisser l’initiative de la découverte au visiteur, mais de le guider. Rien ne doit laisser place au hasard. Si vous vous dirigez vers un point du jardin c’est que tout a été mis en œuvre pour que vous deviez y aller.

  • Le choix des végétaux

Ici, les végétaux doivent participer avec cohérence à l’aspect graphique et épuré recherché.

Les topiaires

On va plutôt privilégier un certain type de plantes comme celles permettant de sculpter des topiaires (le buis, l’Ilex crenata ou le fusain du Japon). Donner une forme de boule ou de carré à ces dernières est du plus bel effet et apportera de la modernité.

Ne pas hésiter à regarder les végétaux d’essences japonaises comme l’Érable ou l’anémone du Japon.

Buissons et herbes folles

Pour réaliser des buissons d’herbes folles, nous vous conseillons les graminées Micanthus, Pennisetum et le Carex. Pour donner un peu de hauteur, vous pouvez aussi utiliser des palmiers comme certains membres de la famille des Trachycarpus ou des Butias. Si votre région le permet, vous pourrez planter un olivier au centre d’un carré recouvert de gravillons blancs.

La pelouse et les fleurs

En fonction de la grandeur de la parcelle, vous pourrez définir des espaces recouverts de pelouse. Certains pourront même être consacrés à la détente.

Les fleurs ne sont pas indispensables, si vous y tenez tout de même, ajoutez-en par touche, elles devront être simples et discrètes.

Si le projet est bien pensé, le jardin ne nécessitera pas beaucoup d’entretien mis à part les mauvaises herbes dont vous pourrez limiter l’apparition grâce aux paillis, la taille des buissons et des topiaires qui doivent toujours être impeccables et bien sûr l’entretien des pelouses.

  • Les espaces de détente et de convivialité

Qui dit jardin contemporain ne dit pas absence de convivialité. Comme dans les autres jardins, l’aménagement de ces espaces doit être en accord avec l’esthétique recherchée. Si une terrasse s’ouvre sur celui-ci, il vous faudra sans doute revoir à la fois son habillage et le mobilier. Au sol privilégiez du bois à lames larges ou de type « tasseaux assemblés ». Vous pouvez associer bois et plaques en ardoise, par exemple, le tout étant que prime le côté graphique de la réalisation.

De l’importance de bien choisir le mobilier

Choisissez un mobilier volontairement contemporain aux lignes pures. Pour un jardin classique, vous auriez sans doute choisi des fauteuils, des transats, des tables en bois, ici, vous pouvez oser le plastique, la résine tressée. Une seule règle le design qui doit être irréprochable. La couleur qui est souvent bannie peut apporter un surcroit d’originalité.

Concernant le coin cuisine, de nombreux fabricants proposent des barbecues, des braseros, des planchas aux lignes tout à fait contemporaines. Le soir venu, en plus de l’éclairage, une cheminée extérieure à foyer ouvert, rectangulaire, apportera une touche supplémentaire au sentiment de bien-être ambiant.

  • L’éclairage : l’autre élément incontournable du jardin contemporain

Il est, en effet, impossible de concevoir un jardin contemporain sans intégrer, dès les premières réflexions sur le projet, un éclairage adapté. Vous devrez non seulement prévoir la distribution électrique, mais vous aurez aussi à choisir avec soin le type d’éclairage comme vous le feriez pour une pièce de votre habitation. Heureusement, vous trouverez dans le commerce tout ce qu’il vous faut, des lampes LED encastrables, des lampadaires ou des spots qui en plein jour feront un tout avec le parti pris esthétique de l’ensemble. Au gré de nos pérégrinations sur le web, nous avons découvert des modèles qui peuvent s’apparenter à de véritables éléments décoratifs. Des colonnes de lumières en métal, par exemple.

N’hésitez pas non plus à vous tourner vers des structures en plastiques, des boules-lampes de différentes tailles par exemple savamment disséminées sur le terrain.

Comme vous avez veillé à structurer les déplacements dans le jardin, le prolongement la nuit venue, se fera grâce à l’éclairage qui lui aussi accompagnera le regard là où vous voulez qu’il se pose.

Il vous faudra, bien sûr, prévoir un tableau de commande à distance incluant un système de variation d’intensité et qui permettra, également, de gérer la mise en marche ou l’arrêt de la fontaine.

  • Les éléments de décoration du jardin contemporain

Une différence de taille existe entre le jardin contemporain et les autres jardins, le nombre de plantes utilisées pour sa végétalisation, nous l’avons déjà vu. Cette singularité va se traduire, chez vous, par une façon, tout aussi singulière, de visiter les jardineries, les galeries d’art, les magasins de déco, etc. Dans les premières, vos pas vous guideront plutôt vers les espaces réservés aux jardinières et aux pots à la recherche de modèles originaux que vers ceux dédiés aux plantes. Dans les galeries d’art, vous aurez tendance à repérer l’œuvre qui aura une place bien précise dans votre agencement. Dans les magasins de déco vous serez à l’affut du détail qui soulignera auprès de vos visiteurs que vous avez pensé à tout, un cendrier hors du commun, un dessous-de-plat qui rappellera la courbe d’une des allées, une suspension dont l’originalité fera penser que vous en êtes aussi le créateur.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Elles ne sont pas nombreuses, surtout ici. En fait, la conception d’un jardin de ce type peut s’apparenter à la décoration d’une pièce. Pour cette dernière on vous demanderait de faire attention aux couleurs des différents murs ici, on vous conseillera la même chose sous peine de voir votre jardin se transformer en véritable patchwork, ce qui n’est en rien contemporain.

  • Bien choisir les matériaux et les couleurs

Le choix des revêtements, des dalles (grandes) pour les cheminements, du béton pour les murets, par exemple, participe, grandement, à la cohérence du tout. L’harmonie sera plus facile en associant le bois avec le métal ou le verre, en restant dans des tonalités identiques, des variations de gris par exemple, du plus clair au plus foncé. C’est la même chose pour la couleur des graviers qui doit être unie, blanc c’est parfait, mais vous pouvez oser le noir. Les notes plus vives pourront être apportées par le mobilier, comme nous l’avons vu.

  • Et les enfants dans tout çà !

Ne pas oublier dans votre projet vos enfants, si vous en avez. On peut, tout à fait trouver dans le commerce des jeux extérieurs très design qui s’accorderont à merveille avec l’ensemble du jardin, vous aurez juste à en choisir, avec soin, l’emplacement. Et, au passage, cela vous donnera l’occasion d’épater vos enfants.

  • Pourquoi pas un potager contemporain ?

Fin gastronome, rien ne vous empêche d’aménager un espace dédié aux plantes aromatiques, vous serez surpris par la créativité et l’ingéniosité déployée par de nombreux designers pour concevoir des pots, des carrés potagers, des jardinières et autres murs végétaux dédiés.

Bref, votre jardin contemporain est un jardin avant tout et son agencement ne doit pas vous priver des joies d’en posséder un. L’erreur serait de faire de celui-ci un musée, ce n’est pas du tout l’objectif, non ?

Petite dédicace aux petits espaces

Le jardin contemporain est particulièrement bien adapté aux petits espaces. En ville, cet extérieur sera, devra, être un prolongement de l’espace intérieur, une extension de la pièce à vivre. Vous découvrirez que les idées ne manquent pas en termes d’aménagements adaptés. Une bonne gestion de l’espace disponible pourra faire de ce jardin l’endroit préféré de la maison. Il existe même des exemples de créations audacieuses au centre d’appartements de type loft ou de maisons permettant de lui donner une fonction supplémentaire de point de convergence, de rencontre, des espaces situés autour.

Concevoir un jardin contemporain n’est pas plus difficile que de créer un jardin à la française ou à l’anglaise.

Il ne revient pas plus cher, non plus. L’argent que vous ne mettrez pas dans les plantes, vous pourrez le consacrer à la recherche de la fontaine idéale ou à l’achat d’un lampadaire étonnant. Nous l’avons vu, si votre jardin est bien conçu, il ne demandera que peu d’entretien. C’est un élément qui a aussi son importance au niveau financier.

La phase la plus compliquée est sans doute celle qui consiste à l’imaginer, car il faut être en capacité de renoncer à de nombreux réflexes bien ancrés en nous et qui nous poussent à réintroduire des idées qui ne conviennent pas ici, mais qui pourraient parfaitement convenir à un autre type de jardin. Par exemple, on ne parle pas ici de massif, mais plutôt de bouquet.

Quand on parle de jardins, on les qualifie très souvent de nouveaux espaces de vie, le jardin contemporain en est surement l’un des meilleurs exemples, car il est plus souvent que les autres en totale harmonie avec le style choisi à l’intérieur de la maison, il en est son prolongement.